La recherche d'équité

Cette question s'impose à l'évidence. La recherche d'équité va de soi puisqu'il faut s'attendre à ce que le professeur fasse preuve d'équité dans la correction des travaux et des examens. Pourtant, il y a lieu de préciser quelques éléments à ce sujet.

L'équité va beaucoup plus loin que l'attribution réfléchie et impartiale d'une note. Se contenter d'inscrire une note après une lecture attentive -aussi longue que puisse être cette lecture- ne suffit pas. Encore faut-il que cette lecture et cette impartialité soient démontrées à l'étudiante. J'ai vu de ces copies dont la seule trace de l'évaluation du professeur se résumait à la note inscrite, car des étudiantes inscrites en double spécialisation m'en ont montré dans mon bureau. Heureusement, cela reste une pratique peu commune. La lecture attentive d'une copie par le prof passe obligatoirement par des annotations, des remarques, du caviardage comme on dit dans le jargon, qui font la preuve de cette lecture devenue correction.

Mais comment démontrer l'impartialité? Selon moi, notre statut de professeur ne suffit pas à l'imposer. Il faut qu'elle soit exposée. Les critères de correction peuvent, au besoin, être présentés antérieurement en classe ou sur le plan de cours. Sinon la grille de correction de l'examen ou du travail sera explicitée en classe ou sur la copie.

L'équité ne passe pour autant par des notes généreuses. Combien de profs achètent la paix et le silence étudiants en attribuant des notes qui devraient être réservées aux plus fortes? C'est trop facile de corriger en attribuant systématiquement des bonnes notes, sans compter que cela permet d'obtenir de belles évaluations étudiantes. Je dirais même que la correction reste l'aspect du travail de prof qui est le plus pénible. Il est agréable et aisé de donner 85, mais combien difficile de donner 40! La première note exige beaucoup moins d'explications que la deuxième.

Finalement, l'équité ne passe pas non plus par l'obligation d'avoir des notes dont la distribution forme une cloche, la majorité des notes se trouvant au centre et les belles et les mauvaises notes aux deux extrémités. Une grille de correction peut très bien déboucher sur l'attribution de plusieurs A ou pas du tout. Je souhaite à tous bien des A, mais seulement s'ils sont mérités et justifiés!