Principe 7
Respect envers les collègues

Le professeur d'université respecte la dignité de ses collègues et collabore avec eux pour favoriser le développement des étudiants.

Ce principe suppose que la préoccupation première des professeurs, dans leurs interactions en matière d'enseignement, doit être le développement des étudiants. Les désaccords entre collègues relativement à l'enseignement doivent être réglés en privé, dans la mesure du possible, sans nuire au développement des étudiants. Si un enseignant soupçonne un collègue d'avoir fait preuve d'incompétence ou de manquement à l'éthique dans son enseignement, il doit examiner la question minutieusement et consulter son collègue en privé avant de prendre d'autres mesures.

Faire des commentaires désobligeants et injustifiés en classe au sujet de la compétence d'un autre enseignant est un exemple de manque de respect à l'endroit de ses collègues. Ce serait le cas du professeur informant ses étudiants que les renseignements fournis par son collègue l'année précédente ne valent rien et ne compte que ce qu'il leur dira pendant son propre cours. Il y aurait aussi dérogation à ce principe si, par exemple, un comité de programme d'études refusait de requérir à des cours d'autres départements parce qu'ils font concurrence avec le sien pour ce qui a trait à l'inscription des étudiants, ou si un professeur qui, par antipathie pour un collègue, n'autorisait pas un étudiant à suivre un cours donné par ce collègue, même si ce cours est utile à l'étudiant.