Principe 8
Évaluation valable des étudiants

Étant donné qu'il est important d'évaluer le rendement d'un étudiant en milieu universitaire, dans sa vie et dans sa carrière, il appartient aux enseignants de prendre les mesures nécessaires pour que l'évaluation soit valable, honnête, équitable et en accord avec les objectifs du cours.

Ce principe signifie que l'enseignant est informé de la recherche (dont la recherche personnelle ou auto-réflective) sur les avantages et les désavantages d'autres méthodes d'évaluation et que, compte tenu de ces connaissances, il choisit des méthodes d'évaluation qui correspondent aux objectifs du cours et qui de plus sont aussi fiables et valables que possible. En outre, il doit expliquer clairement aux étudiants en début de session les modalités d'évaluation et les normes de notation. Sauf en de rares exceptions, l'enseignant doit s'en tenir aux modalités déterminées. Les examens, travaux et exercices des étudiants doivent être notés soigneusement et équitablement selon un système de notation logique que l'on explique aux étudiants. Selon le nombre d'étudiants dans son cours, l'enseignant fournit à intervalles réguliers des indications aussi précises et ponctuelles que possible sur leur travail, ainsi que des précisions sur sa manière de noter les travaux et des conseils constructifs pour améliorer leurs notes. Dans le même ordre d'idées, l'enseignant doit être juste et objectif lorsqu'il écrit une lettre de recommandation pour un étudiant.

Par exemple, une méthode d'évaluation discutable sur le plan éthique serait de noter les étudiants sur des compétences non comprises dans les objectifs du cours ou que les étudiants n'ont pas eu suffisamment l'occasion de mettre ces compétences en pratique durant le cours. Si l'on attend des étudiants qu'ils démontrent des compétences de chercheur avisé à l'examen final, ils doivent avoir eu l'occasion d'acquérir ces compétences durant le cours. n y a aussi violation de ce principe lorsque des personnes qui enseignent deux sections différentes d'un même cours utilisent des modalités d'évaluation ou des normes de notation si différentes que des étudiants de même niveau de rendement obtiennent des notes finales très différentes dans les deux sections.